Spectacles
Du 23/11/2021 au 28/11/2021

IVRES

A propos

Du 23 au 27 Novembre 2021 à 20h – Durée : 2h10
Texte :  Ivan Viripaev
Mise en scène: Ambre Kahan

Avec  :
Yorick Adjal, Blade AliMBaye, Jean AloïsBelbachir, Julie Bouriche, Jean-Baptiste Cognet, Monica Budde, Lucile Delzenne, Olivier Dupuy, Florent Favier, Magali Genoud, Laurent Meininger, Charlotte Ravinet, Tristan Rothhut, Jean-DamienBarbin, Laure  Werckmann, avec la voix de Thomas Jolly
Traduction :  Ambre Kahan et Anna Ivantchik – Musique  : Jean-Baptiste Cognet
Scénographie : A-S. Grack – Son O. Duclos– Lumière  :  Z.Champeau – Costumes  : C. Gillard
Assistanat à la mise en scène : Romain Tamisie

La pièce

La pièce de Viripaev se déroule en deux actes : Intérieur/Extérieur
Le premier est constitué de plusieurs scènes en intérieur : « appartement », « vaste salon », ou
encore « cuisine d’un restaurant ». Le deuxième acte quant à lui, se déroule en extérieur : « dans
la rue », « devant le trottoir ».

Chaque scène est écrite comme un tableau à part entière : un lieu, une histoire, deux ou plusieurs figures qui se rencontrent.
Les histoires vécues dans le premier acte prennent une dimension toute autre dans le deuxième, où, opinions et relations s’entremêlent les unes aux autres;

Ivres, comme son nom l’indique, parle d’ivresse.
L’ivresse certes alcoolisée, mais surtout de l’ivresse en général. L’ivresse de Dieu, l’ivresse de l’amour, l’ivresse de la libération, de la vérité. À travers elle, Ivan Viripaev nous parle de tout
autre chose. Du réveil, et les vérités nous percutent en plein cœur.
Le vertige est le point de départ.
Tenir debout, se dresser ou se redresser dans une société qui nous demande de courber l’échine.
Retrouver notre verticalité, celle-là même qui constitue notre humanité, est en soi un acte de résistance aujourd’hui. Embourbés dans nos contradictions, nous luttons chaque jour un peu plus pour garder un équilibre, même fragile, face à cette violence quotidienne.
C’est une pièce qui soigne.
Elle est portée par 14 acteurs et 1 musicien. C’est un échantillon d’humanité qui se déploie.

Quelques mots sur l'auteur

Ivan Viripaev est né à Irkoutsk en 1974  dans un quartier difficile . « De mes amis d’enfance, plus aucun n’est en vie », dit-il, évoquant l’un mort du Sida, l’autre d’une overdose d’héroïne. « Je devenais simplement alcoolique », lance-t-il avec un humour décapant.
Désormais, Ivan Viripaev ne boit pas, ne fume pas, suit un régime végétarien strict : l’auteur dramatique est devenu un ascète et le mot spiritualité est celui qu’il emploie le plus souvent.
Après avoir gagné sa vie avec de petits boulots, à la suite d’un fait fâcheux, il est condamné à un an de prison avec sursis. « Le théâtre m’a sauvé d’une carrière de criminel pour une seule et bonne raison : le banditisme et le théâtre ont deux choses en commun : le romantisme  et l’escroquerie ! »
Après avoir fait le conservatoire d’Irkoutsk, Viripaev fonde sa propre compagnie en 1998.
et présente à Moscou sa première pièce : Rêves.
Le succès est immédiat. Puis il fonde le « Centre de la pièce nouvelle et sociale,Teatr.doc », et crée Oxygène, (en français  à Nancy en 2005 et Génèse  au Festival d’Avignon en 2007).
Viripaev estime à une quarantaine le nombre de ses pièces présentées à l’étranger mais il a pris conscience qu’en Russie, il avait une autre valeur marchande, au vu de la dextérité avec laquelle les trafiquants moscovites vendaient des billets pour accéder à l’un de ses spectacles…

Informations pratiques

Autour du Spectacle : Bord de scène
le jeudi 25 après la représentation
Lieu :Théâtre des Célestins – 4 Rue Charles Dullin, 69002 Lyon – Tél. 04 72 77 40 00